AUTOMOBILE

En août, les ventes de voitures reculent pour le quatrième mois d’affilée. La baisse de 200 euros du montant de la prime à la casse n’explique pas tout. Pour les mois à venir, les constructeurs s’attendent à une poursuite du recul en raison d’une conjoncture macroéconomique qui reste des plus maussades. Toutefois, la frilosité des achats des particuliers est contrebalancée par la reprise des utilitaires légers et des commandes des grands loueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *