EMPLOI – Rupture à l’amiable

Le nombre de ruptures à l’amiable ne cesse de progresser. 230 000 séparations amiables entre un employeur et un salarié ont été homologuées de janvier à novembre. Créé en 2008, ce dispositif rajoute une troisième possibilité de rupture du contrat de travail en plus du licenciement et de la démission. Ce succès pose question sur deux points : le risque d’un contournement de la réglementation sur les licenciements économiques et les conséquences sur les finances du régime d’assurance chômage qui accumule les déficits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *